Comment trouver l’inspiration pour dessiner

par | Mar 14, 2022 | Cultiver sa créativité | 2 commentaires

J’ai reçu une question super intéressante sur Pinterest : comment trouver l’inspiration pour dessiner? Et derrière cette interrogation se trouvait une sous-question : Comment arrives-tu à te dire “ça je vais y arriver et ça non”?

Ce message soulève deux problématiques : comment trouver des idées de dessin et comment dépasser la peur de ne pas obtenir le résultat voulu.

Trouver l’inspiration, ce n’est pas si compliqué

Pour trouver l’inspiration, j’ai tendance à observer ce qui se passe autour de moi, à me nourrir de films, d’images, de livres, de séries. Il n’y a pas de recette magique pour attirer l’inspiration. Elle est partout. Dans le chat qui dort dans une position incompréhensible, dans les plantes qui poussent au printemps, dans ce costume magnifique au détour d’une scène de film.

Pour être inspiré.e, il suffit d’être curieux, attentif, de regarder et écouter.

Aujourd’hui, nous avons à notre disposition un univers entier pour nous inspirer sur le web. Je passe beaucoup de temps sur Pinterest à regarder de belles photos, à m’imprégner de couleurs, d’ambiance.

Nous avons la chance de pouvoir accéder aux coulisses de nombreux artistes à travers le monde. Une véritable mine d’or pour trouver l’inspiration en se laissant porter par les merveilleuses créations des uns et des autres.

Le problème, c’est que cette avalanche de sources d’inspiration peut autant nous emballer que nous paralyser.

S’inspirer, c’est bien, mais ça ouvre grand la porte au syndrome de l’imposteur.

Passer à l’action, c’est une autre histoire

J’entends souvent la remarque : “Je n’ai pas d’idée, je ne saurais pas quoi dessiner”. Ce que cette phrase signifie vraiment, c’est plutôt : “J’ai peur de ne pas savoir faire et que ce soit moche. Je cherche une idée que je pourrais réussir du premier coup”.

Vouloir réussir du premier coup, c’est s’interdire d’échouer. Or, on apprend tellement de choses en échouant, en ratant ses premiers dessins.

Je comprends ce besoin de savoir faire les choses bien. Je suis passée par là. Pendant des années, je me suis retenue de dessiner des décors parce que ça allait forcément être moche. Je n’avais pas les compétences et d’une certaine façon, j’étais convaincue que c’était hors de ma portée.

Je me suis finalement donné le droit de tenter des décors et c’est vrai, ça a été difficile. Mais pas hors d’atteinte. Juste difficile. Désagréable même au début.

On a tous horreur d’affronter notre incompétence.

L’illusion de la facilité

Sur le web, tout est fait pour nous donner l’illusion que dessiner est facile et rapide. Les vidéos sont accélérées, montées avec soin et se concentrent sur le résultat. Combien de fois ai-je envié certains artistes pour leurs magnifiques timelapses sur Youtube en me disant : “J’aimerais tellement être aussi à l’aise qu’eux!”

Et un jour, j’ai commencé à faire des timelapses à mon tour. C’est un format très apprécié, qui fonctionne très bien sur les réseaux sociaux. Le problème, c’est qu’il envoie un message incomplet en occultant toute la partie recherche, tâtonnements et coups de gommes rageurs.

La preuve en image

Voici un exemple tiré de mon carnet de croquis, où je jette mes idées d’illustration à la volée.

En premier, je ne tiens qu’un embryon d’idée, une vague scène à peine esquissée. Je pourrais attendre qu’elle soit plus claire avant de la dessiner, mais ça ne marche pas comme ça. J’ai besoin de la poser sur papier, même si elle est imparfaite.

C’est à partir de là que l’inspiration va venir m’aider.

Dessin dans un carnet de croquis pour trouver l'inspiration

Quelques jours plus tard, je revois ce croquis et je me dis que la pose ne va pas, je commence à mieux visualiser le personnage. Je pose donc un nouveau dessin dans le carnet. Pas encore concluant, mais déjà, il est mieux défini.

Dessin préparatoire sur une page de carnet de croquis

À partir de là, tout s’enchaîne plus facilement. Les idées se concrétisent, je décide de virer la colonne et de la remplacer par une statue de dieu beau gosse. Parce que. 

Dessin préparatoire pour une illustration à l'aquarelle

Quand tu regardes une vidéo accélérée, tu ne vois pas les larmes de sang de l’artiste devant son croquis qui ne tient pas la route, ses proportions incohérentes, sa perspective foireuse. Tu ne vois pas les feuilles roulées en boules, l’envie d’abandonner et la honte de ne pas se sentir à la hauteur.

Pour trouver l’inspiration, abandonne l’idée que ce sera facile. Il faut accepter les ratages à venir. Chacun de ces échecs t’apportera des idées nouvelles. Si tu ne te sens pas à l’aise avec les croquis moches, ne les montre pas. Progresse derrière la porte fermée de ton bureau, ne partage pas tout de suite sur les réseaux sociaux.

Ton voyage est intime et personnel. Tu n’es pas obligé.e de tout montrer.

J’essaye de partager mes créations avec une certaine transparence pour te montrer que non, je n’ai pas un don mystique pour le dessin. J’en bave très souvent. Pourtant, je ne montre pas tout. Il y a des échecs que je garde pour moi. C’est mon droit et le tien.

Dessine bien.

Ces articles devraient te plaire :

Que faire en cas de panne d’inspiration

Que faire en cas de panne d’inspiration

On m’a demandé sur Twitter comment je gérais la panne d’inspiration. Je suis souvent confrontée au manque d’idées, à la flemme, ça nous arrive à tous. Pourtant, je pars du principe que l’inspiration ne doit pas me servir de moteur pour me mettre au travail, parce que sinon, je ne créerais rien.

lire plus
Prendre des vacances quand on est illustratrice (ou entrepreneur, indépendant, ce que tu veux)

Prendre des vacances quand on est illustratrice (ou entrepreneur, indépendant, ce que tu veux)

Pour la 1ère fois depuis le lancement de mon activité indépendante, je vais prendre des vacances et faire mon possible pour ne pas travailler. Ça semble évident dit comme ça, mais je t’assure que quand tu es illustratrice, entrepreneure ou indépendante, s’arrêter n’est pas du tout intuitif. Si tu es dans ce cas, lis cet article.

lire plus
Marie-Gaëlle

Marie-Gaëlle

Artiste indépendante - Illustratrice

Je personnalise les murs des fans de fantasy grâce à mes aquarelles peuplées de déesses, de fées et de sorcières.

Soutiens mon travail sur Patreon

En savoir plus

2 Commentaires

  1. Nathalie Bagadey

    J’ai adoré suivre les étapes de ce croquis, merci de partager le processus avec nous !

    Réponse
    • Aemarielle

      Avec plaisir Nath, ravie que ça t’ait intéressée 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This

Partage si tu as aimé

Fais-en profiter tes ami.e.s !