Avoir du talent, ça veut dire quoi ?

par | Mai 27, 2022 | Cultiver sa créativité | 2 commentaires

Pour beaucoup de gens, avoir du talent se résume à avoir de la chance.

Si vous n’avez pas le talent au départ, vous n’aurez pas le talent à la fin. Le talent est inné. Il ne s’apprend pas.”

Je suis tombée sur cette réflexion au détour d’une lecture sur LinkedIn et ça m’a tout de suite interpelée. (Oui je suis active sur LinkedIn si jamais)

Le texte expliquait en gros que vous pourriez certes devenir très bon avec des leçons, mais que si vous n’aviez pas de talent au départ, vous ne seriez jamais exceptionnel.

Je ne suis pas d’accord avec cette idée. Elle sous-entend qu’avoir du talent, c’est un peu comme disposer d’un pouvoir magique déterminé aléatoirement par les Muses à la naissance.

Comme si ces dernières se penchaient sur notre berceau pour nous accorder un don, un cadeau des dieux qui n’appartiendrait qu’à nous.

Pour moi, cette façon d’aborder le talent perpétue un mythe dangereux : “Oh, pas la peine que j’essaye, je n’ai pas de talent.”

Que signifie avoir du talent

Selon le dictionnaire,

Aptitude particulière à faire quelque chose : Avoir un réel talent pédagogique.

Capacité, don remarquable dans le domaine artistique, littéraire : Ce jeune peintre a beaucoup de talent.

Dès le départ, le talent apparaît comme quelque chose de spécial, un “don remarquable”. À la limite du génie, si on veut. D’ailleurs on met souvent en avant des jeunes gens talentueux pour appuyer l’idée qu’ils ont été touchés par la grâce à la naissance.

Ma foi, pourquoi pas ? Il existe peut-être dans l’univers des esprits magiques qui nous offrent le don de l’écriture, du dessin, des maths, du sport.

Moi je crois plus à la curiosité, l’envie d’explorer un domaine qui nous intéresse et d’y consacrer du temps.

J’ai dessiné assez tôt dans l’enfance. J’avais toujours un crayon à la main, l’envie de griffonner, c’est vrai. Ça ne m’est pas venu par magie, ça m’est venu parce qu’en maternelle, on passe le temps comme ça (ou en tout cas on le passait comme ça de mon temps !) et que ça m’a plu.

Je n’ai jamais fait de musique pendant l’enfance. Mes premiers cours ont commencé au collège et une année, nous avons étudié un morceau de piano. Je suis allée chez une copine, je me suis entraînée comme une dingue pour savoir jouer ce morceau et j’ai impressionnée ma prof qui ne s’y attendait pas du tout. Et ça m’a donné envie de prendre d’autres cours de piano (que je n’ai malheureusement pas pu poursuivre parce que la vie, tout ça).

Peut-être que si on m’avait appris des bases de piano en maternelle, j’aurais eu “de l’appétence” pour ça, va savoir. Et on m’aurait dit : Oh, tu as tellement de talent, quelle chance.”

Le talent est-il vraiment lié à la chance ?

Ce que j’appelle le talent, c’est la somme de tous nos efforts, de nos années de pratique, des mentors rencontrés, de nos échecs, de nos remises en question. C’est notre soif d’apprendre, les mises en application foireuses, la persévérance et la répétition.

Se découvrir un “talent” n’a pas de limite d’âge, on peut commencer tard et devenir très bon ou commencer tôt, exceller puis stagner et abandonner. Je crois aux prédispositions liées à l’environnement dans lequel on grandit, oui. Il est plus facile de développer un goût pour l’écriture dans un environnement baigné de livres, je suis d’accord.

Mais cet environnement peut apparaître tard dans la vie et nous donner le goût d’écrire. Cela n’empêchera pas quelqu’un de très impliqué de créer un chef-d’œuvre, puis un autre et encore un. À cette personne, on va lui dire qu’elle a de la chance de savoir écrire ?

Être talentueux est un concept subjectif

Tu seras jugé.e doué.e par les uns, pas du tout par les autres. Ton travail sera encensé et dédaigné, ça fait partie de la vie. N’évalue pas ta valeur sur l’appréciation de tout le monde, c’est une perte de temps. Retourne t’entraîner.

Un de mes instituteurs s’est révélé être mon premier mentor. Il faisait de la BD et nous encourageait à dessiner. Evidemment, j’étais heureuse de pratiquer, d’autres ne s’y intéressaient pas. Pour ces derniers, j’étais talentueuse parce que je dessinais et eux non. Pas parce qu’ils n’en étaient pas capables, mais parce qu’ils pensaient ne pas avoir le talent pour. À l’époque, mes dessins étaient franchement médiocres, pourtant ils avaient l’air géniaux aux yeux de mes camarades.

Comment développer son talent dans un domaine ?

Pas besoin d’invoquer les Muses lors de sabbats de pleine lune pour avoir du talent. Essaye ça à la place :

  • Tu n’es pas né.e mauvais.e dans un domaine. On t’a donné envie de l’explorer ou pas, comme moi avec les maths, par exemple !
  • Sois curieuse, lis, documente-toi, cherche des références dans ton domaine;
  • Exerce-toi, encore et encore;
  • Accepte de ne pas être parfait.e et persévère;
  • Montre ton travail, il attirera des gens qui te trouveront talentueux;
  • Fais de ton mieux, observe tes premiers essais, critique-les avec honnêteté;
  • Laisse les autres t’inspirer;
  • Ne les laisse pas te décourager;
  • Sois prêt.e à donner du temps à ta discipline;
  • Admet que la chance n’a rien à voir avec tes progrès.

Je suis curieuse de savoir ce que tu penses du talent. Peut-être que tu partages l’idée qu’il s’agit d’une capacité qu’on a ou qu’on n’a pas au départ. Discutons-en dans les commentaires.

Ces articles devraient te plaire :

Que faire en cas de panne d’inspiration

Que faire en cas de panne d’inspiration

On m’a demandé sur Twitter comment je gérais la panne d’inspiration. Je suis souvent confrontée au manque d’idées, à la flemme, ça nous arrive à tous. Pourtant, je pars du principe que l’inspiration ne doit pas me servir de moteur pour me mettre au travail, parce que sinon, je ne créerais rien.

lire plus
Prendre des vacances quand on est illustratrice (ou entrepreneur, indépendant, ce que tu veux)

Prendre des vacances quand on est illustratrice (ou entrepreneur, indépendant, ce que tu veux)

Pour la 1ère fois depuis le lancement de mon activité indépendante, je vais prendre des vacances et faire mon possible pour ne pas travailler. Ça semble évident dit comme ça, mais je t’assure que quand tu es illustratrice, entrepreneure ou indépendante, s’arrêter n’est pas du tout intuitif. Si tu es dans ce cas, lis cet article.

lire plus
Marie-Gaëlle

Marie-Gaëlle

Artiste indépendante - Illustratrice

Je personnalise les murs des fans de fantasy grâce à mes aquarelles peuplées de déesses, de fées et de sorcières.

Soutiens mon travail sur Patreon

En savoir plus

2 Commentaires

  1. Nathalie Bagadey

    Hello !
    Alors, pour moi, le talent est un mix entre inclinaison naturelle, contexte favorable, formation constante et travail acharné.
    Donc, oui, je pense qu’il se cultive, mais qu’il y a une part naturelle, instinctive et… un peu magique là dedans.

    J’ajouterais que, parfois, ce sont les autres qui décèlent notre talent mieux que nous et qui nous le révèlent.
    C’est ce qui m’est arrivé, en tout cas.

    Réponse
    • Aemarielle

      Je vois ce que tu veux dire, et je pense que si magie il y a, elle se met en place pendant qu’on apprend, pas avant 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This

Partage si tu as aimé

Fais-en profiter tes ami.e.s !