Process créatif | Ronde de nuit

Et voici Ronde de nuit, la petite dernière de la collection féerie automnale. Comme ses sœurs, il s’agit d’une aquarelle originale et unique, peinte sur papier Arches.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sache que tu peux retrouver les articles précédents sur la collection ici :

Une fée chevauche une martre qui grimpe le long d'une branche de chêne.

Ronde de nuit – aquarelle 20 cm x 0 cm – collection Féerie automnale par Aemarielle

De quoi parle Ronde de nuit

Ne lui dis surtout pas qu’elle est mignonne, ok ? Cette fée a horreur de ça. Certes, elle est petite, mais elle souhaite être prise au sérieux.

Juchée sur sa compagne martre, elle escalade les branches d’un chêne pour mieux observer les alentours.

Une fée inspirée par les pixies

Dans le folklore britannique, les pixies sont des créatures de petite taille, voire minuscules. Elles vont nues ou vêtues de haillons. On les associait aux Pictes et elles aussi arboraient des tatouages sur le corps.

On dit d’elles qu’elles aiment beaucoup les chevaux et les montent pour le plaisir ou pour jouer avec leur crinière.

La mienne n’avait pas de cheval sous la main, alors elle a décidé de monter une martre.

Une sentinelle des bois

Cet improbable duo parcourt les bois pour s’assurer qu’aucun danger ne menace les portails féeriques ni les créatures qui vient à proximité. Lorsqu’elles sentent un danger, elles préviennent La reine des bois, qui se charge de régler le problème.

Attention, ça ne signifie pas que cette fée ne se bat jamais. Elle est habile et lance des cailloux comme personne. Aidée par la vitesse et l’agilité de sa monture, elle peut défaire des adversaires plus grands qu’elle.

Ronde de nuit, c’est un peu David et Goliath version fée. Si tu doutes parfois de toi, cette aquarelle te rappellera que la force n’est pas liée à la taille.

Comment j’ai conçu Ronde de nuit

Je ne vais pas revenir sur les prémisses de l’aquarelle ; normalement tu sais que je passe toujours par la phase croquis, puis dessin préparatoire avant de tout bien poser au propre sur papier aquarelle.

Dessin d'une fée sur une martre au crayon sur papier aquarelle

Ok je te montre quand même un morceau, je suis pas comme ça.

Et si tu ne sais pas de quoi je parle, tu peux visionner la vidéo où je révèle la collection Féerie automnale.

Une fois mon dessin posé sur papier Arches à grain fin, je me suis posé la question du traitement du fond.

Pour une fois, je n’ai pas posé de fluide de masquage sur la fée et la martre, comme j’aurais eu tendance à le faire.

J’ai simplement peint le fond avec soin en étant attentive à ne pas toucher les personnages. Comme il y avait plusieurs zones bien démarquées, ça rendait le processus plus “facile”.

Ronde de nuit - peinture du fond en couleur bleu nuit avec les feuillages de chêne plus sombres

J’aime bien le moment où le fond prend forme autour du personnage blanc.

Le travail des transparences

Une fois le bleu du fond posé pour suggérer la nuit, j’ai construit les feuilles du chêne avec des teintes de plus en plus sombres, pour donner l’impression d’un feuillage en arrière plan.

C’est la magie de l’aquarelle, la transparence. On obtient un rendu léger et subtil selon les pigments.

À chaque couche, je fonçais mon mélange avec une pointe d’indigo pour peindre des feuilles de plus en plus foncées et proches.

L’harmonie des couleurs

Ce que j’adore avec l’automne, ce sont les teintes des feuillages. On peut partir sur des roux flamboyants, des cuivres mordorés, du rose orangé.

Avec ce bleu nuit, j’ai tout de suite pensé à du jaune doré pour créer un beau contraste. Je n’avais pas envie d’éteindre les couleurs pour refléter la nuit, alors j’ai inclus de petits esprits lumineux (un élément récurrent dans mes peintures) pour envoyer de la lumière sur les feuillages.

Un plan rapproché sur des feuilles de chêne dorées à l'aquarelle

Elles ressortent bien, n’est-ce pas ?

Les fusions

Pour créer la mousse épaisse sur la branche où grimpe la martre, j’ai utilisé des fusions à l’aquarelle ainsi que quelques touches de crayons de couleurs.

Les fusions sont des mélanges de pigments de couleur différentes posés sur papier humide. En se rencontrant, pour peu qu’on ait bien géré la quantité d’eau, les couleurs se mélangent dans un effet naturel.

Cette technique donne de beaux effets d’ombrages, des contrastes tout en douceur.

Plan rapproché sur les textures de la branche et de la martre dans l'aquarelle Ronde de nuit

Fuuuuuusion !

La clôture en beauté d’une série de 5 aquarelles

J’ai adoré peindre Ronde de nuit, à la fois pour le décor, mais aussi pour la martre, un animal que je n’avais jamais inclus dans une de mes aquarelles. Quant à la pixie, j’aime son allure déterminée, le regard qu’elle porte au loin et ses ornements. Je ne lui ai pas mis d’arme à la main volontairement.

La collection Féerie automnale ne parle pas de combats ou de violence. Elle parle d’intériorité, d’ancrage à la nature et de confiance.

Retrouve Ronde de nuit dans la collection Féerie automnale jusqu’au 15 octobre 2023.

Tu as aimé cette série d’articles ?

Que dirais-tu de découvrir tous les secrets de l’atelier à travers mes e-mails ? De connaître les dates de lancement des collections ou des nouvelles œuvres ? Et ce avant le reste du monde.

Pour ça, il te suffit de t’abonner à ma newsletter. Qu’attends-tu pour nous rejoindre ?

 

Marie-Gaëlle

Marie-Gaëlle

Artiste indépendante - Illustratrice

Illustratrice de L'Oracle des Gardiennes sacrées aux Editions Eyrolles.

Créatrice d'univers féeriques, féminins et délicieusement érotiques à l'aquarelle.

Rejoins ma newsletter pour avoir accès aux coulisses les plus croustillantes de mon atelier d'art.

En savoir plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.