Aquarelle d’Halloween | Lune rousse

Lune rousse est une aquarelle d’Halloween sombre, inspirée par des mythes slaves. Finies les douces illustrations d’automne féeriques, place à Samhain, à l’horreur gothique et à la magie des sorcières.

Je ne peins pas souvent type d’illustrations, mais j’ai tellement apprécié l’expérience que je pourrais très bien récidiver !

De quoi parle Lune rousse

Quand j’ai peint cette aquarelle, on était dans la période de Mabon, la fête des moissons et de l’automne. Et je me projetais déjà vers Samhain et Halloween, après plusieurs semaines passées à illustrer les fées automnales.

J’avais envie d’une atmosphère un chouia plus sombre, pour tout dire.

Une femme coiffée d'épis de blé se tient debout sous une lune rousse. À ses côtés, des polevik menaçants sont juchés sur des citrouilles. Lune rousse - aquarelle d'Halloween par Aemarielle

Lune rousse – aquarelle originale 2023 – Aemarielle – 30 cm x 40 cm

Mes inspirations pour cette aquarelle d’Halloween

Je t’ai dit que je pratiquais assidument le jeu de rôle ? Un de mes jeux préférés, c’est Warhammer. En ce moment, mon mari maîtrise la campagne Il y a quelque chose de pourri à Kislev. Nos personnages sont envoyés accomplir des missions au fin fond de ce qui ressemble à la Russie médiévale.

Sans spoiler, nos aventures nous ont amenés à découvrir les esprits oubliés de la mythologie slave. Certains d’entre eux, les poleviki, sont reliés aux moissons et aux cultures. Ils se sont naturellement invités dans mon illustration d’Halloween.

Les polevik

Ces esprits ressemblent à de petits êtres humanoïdes, décrits soit comme coiffés de paille, soit comme étant littéralement constitués de foin. J’ai choisi de les représenter comme des poupées en paille animées.

Les polevik de Warhammer adorent les sacrifices de sang. Dans les mythes slaves, on dit qu’ils s’attaquent aux personnes qu’ils trouvent endormies dans les champs, apparaissant à midi ou au coucher du soleil.

Ils ne sont pas super sympa, comme tu vois.

Morana et Poludnitsa

La déesse des moissons sur mon illustration est très librement inspirée de Morana, une divinité nocturne, liée à la mort et au renouveau de la nature. L’une de mes mécènes sur Patreon lui a aussi trouvé une ressemblance avec Poludnitsa, une démone liée au midi (Lady Midday), qui aime égarer les enfants dans les champs, tresser les cheveux des paysans qui bossent et leur causer des malaises.

Oui, les dieux slaves sont charmants…

Ajoutons à tout ça quelques citrouilles, des arbres effeuillés, une lune rousse étincelante et nous obtenons une ambiance idéale pour Halloween.

Le process artistique pour créer Lune rousse

Le croquis-dessin préparatoire

Comme toujours, mes illustrations démarrent dans mon carnet à dessin. Pour cette aquarelle spéciale Halloween, je n’ai pas fait exception. Le processus a été rapide, ceci dit. Je n’ai eu besoin que d’un dessin pour me faire une idée de l’allure générale de la composition.

Un croquis d'une femme tenant des épis de blé à la main et coiffé d'une couronne de blé.

Le croquis de départ de Lune rousse

L’encrage préliminaire

Sur cette aquarelle, je suis revenue à une technique que j’avais laissée de côté depuis plusieurs mois : l’encrage du dessin avant la peinture.

Sur mes dernières aquarelles, tu verras que mes contours sont plus discrets. Je les trace au pinceau et parfois au crayon.

Sur Lune Rousse, je voulais un contour fort, très marqué. Je trouve que ça fait ressortir les éléments et accentue le côté “horreur”. Moins de douceur, plus de caractère.

Sans compter le petit effet Art Nouveau façon Mucha.

Le dessin préparatoire de Lune rousse entièrement encré. Mes stylos à encre sont posés sur la feuille pour estimer la taille de l’œuvre.

Le dessin totalement encré juste avant la mise en couleurs à l’aquarelle

La palette de couleurs

Pour cette aquarelle résolument nocturne, j’ai choisi une palette de couleurs fauves chaleureuses. Je veux que l’ensemble évoque l’automne, la moisson, la couleur du blé.

J’ai opté pour des ocre, des couleurs de terre sienne, du rouge orangé. Un palette différente des bleu nuit de la collection Féerie automnale, mais très inspirée par La Tisserande.

La lune

J’ai fait la lune énorme, gorgée d’or et de rouge, nimbée de lumière. Je la voulais aussi impressionnante que la déesse au premier plan, comme un projecteur qui éclaire la scène.

Une énorme pleine lune dans des tons or et rouges, derrière une femme et des arbres.

En pleine construction de la lune…

Le fond

J’ai passé un temps certain à construire la couleur du ciel avec des couches de plus en plus sombres en dégradé. Pour obtenir un effet subtil, j’ai travaillé sur papier sec en étirant la couleur à l’aide d’un pinceau propre.

Je ne sais plus exactement combien de couches j’ai utilisé ; peut-être 4 ou 5 avant d’obtenir la couleur que je souhaitais.

Les arbres

Construire les arbres comme ces silhouettes macabres derrière la déesse m’a aussi demandé pas mal de réflexion sur les effets de lumière pour construire un effet de profondeur entre les strates du décor. Les arbres au loin sont plus clairs et ceux à l’avant plan beaucoup plus foncés. Là encore, l’aquarelle requiert de la patience et un certain nombre de superpositions.

Les personnages

Les personnages tournent le dos à la lune. C’était important de leur poser une couche de couleur sombre pour marquer la pénombre sur eux. Ceci dit, je voulais qu’on voie encore leurs traits, surtout pour la femme. Je n’ai donc pas forcé sur cet aspect réaliste. Parfois il faut faire des choix pour la lisibilité de l’image : je privilégie toujours l’aspect esthétique au réalisme.

J’ai délibérément laisse les yeux de la déesse en blanc pour rappeler qu’elle n’est pas humaine. On ne voit que ses orbites luisant dans la nuit, ça participe à l’ambiance.

Une femme de face aux yeux blancs, avec une longue chevelure rousse ornée de blé.

Un plan rapproché sur le personnage de la déesse des moissons en cours de peinture.

Le blé

Pour accentuer l’effet film d’horreur et le contraste entre le premier et l’arrière plan, j’ai utilisé de l’indigo pour donner au épis de blé un ton presque noir. J’ai conservé quelques zones plus claires pour rappeler les rayons de lune qui touchent les objets et je suis plutôt satisfaite du rendu global de la scène.

Travailler les contrastes et la lumière

Le défi pour cette aquarelle d’Halloween aura été de créer une atmosphère “creepy” sans perdre ce qui fait mon style : de la rondeur, de la douceur et une atmosphère magique. Le choix de la palette de couleurs a largement contribué à créer ce cadre gothique presque enveloppant.

Pour qui est Lune rousse

Si tu aimes les atmosphères horrifiques, mais sexy, les couleurs sombres et veloutées, Lune rousse te ravira. Cette aquarelle évoque presque une lame de tarot, elle ornerait joliment un autel automnal.

Retrouve Lune rousse dans la boutique en ligne.

Es-tu fan d’Halloween ou de films d’horreur ? Que penses-tu de cette aquarelle ? Mes commentaires sont ouverts pour discuter des mystères de cette période automnale !

Tu ne veux manquer aucune nouvelle oeuvre ?

Rejoins la newsletter et tu auras accès à toutes les infos en avant première avant les réseaux sociaux.

Marie-Gaëlle

Marie-Gaëlle

Artiste indépendante - Illustratrice

Illustratrice de L'Oracle des Gardiennes sacrées aux Editions Eyrolles.

Créatrice d'univers féeriques, féminins et délicieusement érotiques à l'aquarelle.

Rejoins ma newsletter pour avoir accès aux coulisses les plus croustillantes de mon atelier d'art.

En savoir plus

4 Commentaires

  1. Oli

    La grande classe. Les jeux de lumière et de profondeur sont sublimes. Bravo !

    Réponse
    • Aemarielle

      Aah je suis super contente que le résultat final te plaise, merci Oli ! J’espère que tu aimeras aussi la prochaine 🙂

      Réponse
  2. Valentine

    Elle est vraiment excellente ! Ton croquis était beau mais l’aquarelle lui donne toute sa vie ! Et j’adore la mythologie slave !!

    Réponse
    • Aemarielle

      Merci Valentine ! Moi aussi je découvre plein d’éléments fascinants dans la mythologie slave, c’est très inspirant !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.