Aquarelle | Rhéa, la Mère des Dieux | + quelques réponses à vos questions

par | Nov 3, 2020 | Aquarelles | 2 commentaires

Il y a quelques semaines (mois!), je t’expliquais que je préparais un projet d’artbook autour des déesses grecques. Bon, depuis Gaïa, je n’ai pas beaucoup avancé dans ma liste.

Pour le moment: mon artbook compte 

Gaia

Gaia -mockup

Hécate

Hécate encadrée

Ainsi que Déméter et Coré, dont tu peux lire la genèse dans cet article.

J’ai pris la décision d’avancer sur les aquarelles liées au projet. Cette semaine, j’ai dessiné 2 croquis de recherche pour l’artbook : Téthys et Rhéa. L’une est liée à la mer, l’autre à la terre nourricière. En effet, Rhéa est une Titanide, mère de Zeus, Héra, Hestia, Déméter, Poséidon.

Leur géniteur, le Titan Cronos, informé que l’un de ses enfants devait le détrôner, décida de dévorer sa progéniture. Il les avala tous sauf Zeus, que Rhéa remplaça par un caillou enveloppé de langes pour le soustraire à son destin funeste. Elle dissimula Zeus sur l’ile de Crète où il fut élevé par des nymphes. Une fois adulte, il revint pour obliger Cronos à recracher ses frères et soeurs et détrôna son paternel.

Croquis Rhéa carnet Paper Republic

Croquis de Rhéa dans mon carnet

En voyant le dessin de Rhéa, je me suis dit : Ok, elle va être à la fois douce et sombre, la période est propice, les fées d’Unseelie vont bientôt s’éveiller, je commence par Rhéa. Comment ça, ces mythologie n’ont rien à voir ? Mais laissez-moi délirer dans mon coin, s’il vous plaît !

Me voici donc lancée lundi matin comme une flèche sur mon dessin, je le reporte au propre sur du papier aquarelle et mon idée en tête, je me lance avec enthousiasme sur le fond.

Rhéa premier essai peinture

Au départ, je voyais un fond forestier incluant des arbres tout en transparence derrière la déesse, elle-même couronnée de branchages fleuris. J’ai terminé ma session de peinture avec un pressentiment affreux. Quelque chose n’allait pas. J’ai laissé reposer une nuit et en revenant à mon bureau le lendemain matin, j’ai décollé ma feuille et tout repris à zéro.

Mon personnage était très détaillé et le fond lui-même très chargé noyait les détails de la déesse. Je n’ai pas eu besoin de réfléchir longtemps, j’ai tout redessiné au propre et cette fois, je suis partie sur un fond plus minimaliste. Je sais ce que tu va dire : je n’apprends pas de mes erreurs. Eh bien, prout !

Rhéa aquarelle

Suite à ma story sur Instagram, j’ai reçu quelques question sur mon processus de peinture, alors je profite de cet article pour y répondre.

Est-ce que tu sais d’avance quelles couleurs tu vas poser ou tu improvises ?

En général, je visualise l’atmosphère générale de la peinture dans ma tête. Donc, je détermine ma palette de couleurs en avance. Pour Rhéa, je voulais une palette de rose et de vert. Je suis partie sur du rose de poteries, du brun bitume et du terre verte naturelle. À partir de ces 3 couleurs, j’ai créé des mélanges et j’ai pu peindre la peau, le fond, les branches et les cheveux. J’ai ajouté de l’ocre doré pour les zones autour de la déesse.

Parfois, j’ai besoin d’ajouter une touche d’autre couleur pour élargir ma gamme. Ici, j’ai utilisé du vert olive pour nuancer les cheveux. Le mélange bitume, terre verte naturelle et vert olive a donné un joli blond cendré comme base de travail.

Comment fais-tu pour mettre en avant les contours ?

J’utilise 2 techniques pour dessiner les contours :

1 La technique en négatif. Je pose des ombres autour d’un motif et je laisse les pigments dessiner le contour en laissant la zone non peinte vierge. Cela crée un contour doux et subtil. Par exemple, j’ai utilisé cette technique autour du visage de Rhéa en posant les ombres du cou. Le contour s’est créé naturellement sans avoir besoin d’en rajouter.

2 La technique au pinceau. Armée d’un pinceau très fin (4/0) je dessine les contours délicatement. Le rendu est plus marqué, un peu moins subtil, mais il est plus visible. Si besoin on peut encore estomper une couleur trop tranchée. Il vaut mieux s’entraîner un peu à manier le pinceau pour obtenir des lignes propres et régulières.

Rhéa fond aquarelle

Comment fais-tu tes croquis ? Tu as une technique pour les proportions ? Les visages ?

J’aimerais te dire que j’utilise des traits de construction basés sur les études d’éminents dessinateurs, que le nombre d’or est mon ami. Ce serait faux ! J’utilise la méthode dite de « Alawannagain » qui consiste à ouvrir mon sketchbook et dessiner dessus jusqu’à ce que mort s’en suive, ou que je trouve le résultat qui me convient.

En vérité, pour dessiner des visages et arriver à des proportions pas trop pourries, rien de tel que l’observation, la copie et la répétition. Pendant des années, j’ai copié des photos, encore et encore. J’ai observé des gens dans le tram, au bureau où je travaillais et j’ai essayé de mémoriser leurs traits. Aujourd’hui, mes visages ne sont pas parfaits, mais ils sont évocateurs et c’est bien tout ce que je veux.

Comment décides-tu du rendu final? La position du personnage? Les couleurs?

Tout se passe dans mon carnet à dessin. Je peux parfois trouver l’idée de la composition très rapidement, comme ce fut le cas de Rhéa. Un seul dessin préparatoire m’a suffit à poser l’idée de base, que je visualisais déjà bien dans ma tête. Parfois, j’ai besoin de 3 voire 4 dessins préparatoires pour poser le personnage. Danse divine, par exemple, a nécessité une demi douzaine de croquis pour définir sa pose de danseuse !

Je suis aussi obligée de prendre en compte la taille de la feuille pour être sûre que la posture du personnage sera harmonieuse.

Rhéa couleurs

Rhéa rejoindra la boutique sous forme de tirages d’art, mais je ne sais pas encore quand je lancerai l’opération de précommande. Je pense qu’on va laisser le confinement se passer et voir ce qu’il advient.

Si jamais tu as des questions à ajouter suite à la lecture de cet article, n’hésite pas à me les poser, je complèterai l’article au fur et à mesure. 

Marie-Gaëlle

Marie-Gaëlle

Artiste et écrivaine

Je peins des déesses, des sorcières et plus généralement la fantasy au féminin pour les fans de déco fun et décalée.

Soutiens mon travail sur Patreon

En savoir plus

2 Commentaires

  1. Germain Huc

    Ouaouh ! De toutes, c’est sans doute Rhéa qui a ma préférence. Elle est sombre à souhait, mais très sensuelle aussi. Je suis admiratif. Elle a, je confirme, un air Unseelie qui lui va à ravir…

    J’ai hâte de voir les autres ! Et que ce livre d’art soit prêt à sortir (oui, je sais, il faut du temps, mais impatient est mon deuxième prénom, même si j’ai appris à le cacher…)

    Réponse
    • Aemarielle

      Coucou ! Merci beaucoup ! Je te rejoins sur Rhéa, je crois objectivement que c’est ma plus grande réussite pour le moment. Et j’ai fait un truc de dingue : je me suis mis une deadline pour finir mes illus d’ici le 1er juin 2021. Ça me motivera à peindre et à ne pas trop écouter mon syndrome de l’imposteur qui tape fort fort ces jours-ci ^^ !

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. La magie des couleurs et ma nouvelle favorite - Aemarielle - […] récemment, lorsque j’ai peint la déesse Rhéa, plutôt que de me perdre dans des tons verts so classic pour…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This

Partage si tu as aimé

Fais-en profiter tes ami.e.s !