Pourquoi j’ai vidé mon blog façon Konmari

by | Oct 28, 2019 | L'Artiste entrepreneuse | 4 comments

Salut!

Je suis Aemarielle, dessinatrice et écrivaine de fantasy, et ce week-end, j’ai supprimé tous les articles de mon blog. J’ai appliqué la méthode Konmari au sens strict – qui a dit excessif ?

Pièce vide post Konmari total

C’est juste bien rangé, quoi !

Tabula rasa, nouveau départ, appelons ça comme ça.

Une décision que les blogueurs pros jugeront peut-être fou/idiot/suicidaire (je comprendrais !), mais qui pour moi s’avère plus que nécessaire. En effet, j’en étais arrivée au point où je ne voulais plus toucher à mon blog. Or, c’est désormais un outil de travail essentiel pour moi, un addon indispensable sur mon site, au même titre que ma future boutique en ligne – dont je vous parlerai plus tard ! Le rejeter, c’est un peu ballot, non ?

J’ai donc pris un long moment pour comprendre ce qui clochait. Pourquoi avais-je perdu l’envie ? Pourquoi mes idées d’articles me semblaient-elles toutes plus nulles les unes que les autres ?

J'ai vidé mon blog façon Konmari

Je n’avais pas défini de stratégie

C’est simple : je n’avais pas de vision globale pour mon blog. Pas vraiment de ligne éditoriale ni de planning défini ; je n’ai pas non plus conçu de calendrier de publication, parce que je pensais (à tort) que ça allait m’enfermer dans un cadre trop strict, moi la bonne jardinière qui écrit à l’instinct. Résultat : je n’ai pas su de quoi parler et j’ai arrêté d’écrire. Encore…

En parcourant mes anciens articles, je ne m’y reconnaissais plus, j’avais l’impression d’avoir inconsciemment essayé d’adopter des méthodes qui ne me correspondaient pas. Je n’éprouvais aucun plaisir à essayer de les remanier.

Oust !

Disclaimer : mon blog n’a jamais connu des statistiques explosives. Si je dépasse les 100 visites par mois, je suis carrément heureuse. Supprimer mes articles ne représente pas un impact monstrueux sur ma vie de blogueuse. Je n’encourage personne à m’imiter, surtout si le tien a des résultats qui te conviennent.

Marie Kondo, vole à ma rescousse !

Si tu ne connais pas Marie Kondo, sachez qu’il s’agit d’une célèbre coach japonaise qui a fait du rangement sa spécialité. Sa méthode repose principalement sur le nettoyage par le vide, pour ne garder près de soi que les objets qui nous prodiguent de la joie. J’ai lu son livre, la magie du rangement, il y a quelques années, mais sans jamais avoir osé tenté l’aventure. Je me connais, si je vide tous mes placards pour trier, je risque de lâcher l’affaire rapidement et de vivre au milieu du bordel pendant un bon moment !

Ceci dit, commencer la quête Konmari par ma vie numérique me paraissait plus accessible.

Réduire la méthode de Marie Kondo à faire le vide serait réducteur. Non seulement on trie ses objets, mais on réorganise son intérieur tout en effectuant un travail sur soi pour bien comprendre ce dont on a vraiment envie, ce qui apporte de la joie et ce qui relève du futile ou carrément de l’encombrant. C’est exactement ce que je m’apprête à faire sur le site.

 

  1. Ma vision pour Aemarielle
  2. Ce qui s’est avéré inefficace
  3. Ce dont je suis contente
  4. Les changements
  5. Les outils

Ma vision globale pour Aemarielle :

Mon site internet doit permettre à ses visiteurs de me connaître et de comprendre rapidement :

  • ce que je fais – vendre mes dessins et les histoires que j’écris ;
  • mon univers – la fantasy mythologique, la féminité et l’érotisme ;
  • mes valeurs – simplicité, écoute, partage.

Le blog a pour objectif d’apporter ces informations par le biais de mes articles. Je vais donc recentrer ma ligne éditoriale autour de l’art, l’entrepreneuriat créatif et l’écriture de fiction. Les articles plus axés blogging/communication/réseaux sociaux vont déménager sur un autre site, conçu spécifiquement pour une autre partie de mon activité professionnelle à venir.  #teasing

Ce qui n’a pas marché :

  • Publier Le Cycle du Dieu Noir sur le blog ;
  • Faire connaître mon Patreon par le biais du blog
  • Multiplier les sujets d’articles divers sans lien avec l’art ;
  • Oublier de suivre mon instinct.

Ce dont je suis contente

  • Le lancement de Libre comme l’art en juin ;
  • Avoir mis en place le système de paiement par CB pour ma boutique en ligne ;
  • Enfin avoir osé parler de mon site à mon entourage (collègues et famille) ;
  • M’être offert des formations très utiles pour me professionnaliser
  • L’investissement lourd, mais indispensable dans des conditions générales de vente rédigées par une professionnelle.

Les changements à venir :

  • Le format de Libre comme l’art va évoluer et ne sera plus uniquement mensuel. J’ai envie de pouvoir échanger avec toi de façon plus spontanée, en fonction des nouvelles que j’ai à t’annoncer (et je risque d’en avoir pas mal d’ici la fin de l’année !)
  • Je vais fortement limiter mon utilisation des réseaux sociaux et me concentrer sur Instagram. J’aimerais vraiment me libérer de cette plateforme qui me met une pression de dingue, mais mes copines sont là-bas et ça me ferait mal de ne plus aller les soutenir. Et puis on ne va pas se mentir : le fait de partager automatiquement mes publications sur Facebook m’enlève pas mal de travail.
  • La boutique avance, elle se construit gentiment, elle arrivera probablement en début d’année car je doute d’être prête pour le rush de Noël. En attendant si tu veux acheter des dessins, envoie-moi un message, ne te gêne pas !

Mes outils pour me motiver :

  • 28 days blogging challenge – un sympathique ebook écrit par Dave Nevue, du blog nevuefineartmarketing
  • Le Club Good Vibes, créé par Charlène du blog Dis-le tout haut
  • La formation en ligne d’Art X Terra, une agence de communication pour artistes basée au Québec.
  • Et toi, bien sûr, qui me suis peut-être 2016, l’année du lancement de ce site.

Cela me parait être un joli programme pour l’automne et l’hiver à venir, qu’en dis-tu ? En tout cas, rien que d’avoir posé ces idées par écrit suffit à me donner envie de mettre tout ça en place.

Et de ton côté, tu as un programme particulier pour bien finir l’année 2019 ? Tu penses déjà à 2020 ? Raconte-moi, je veux tout savoir !

Dans la catégorie écriture : Le Cycle du Dieu Noir| Présentation

Dans la catégorie vie d’artiste : Déméter et Coré

Cet article t’a plu ? Partage-le sur Pinterest

4 Comments

  1. Nathalie Bagadey

    Je pense que c’est une excellente décision, qui aligne bien ton blog avec qui tu es en train de devenir. ❤

    Reply
    • Aemarielle

      Merci de ton soutien, Nathalie. Déjà, faire ce nettoyage m’a redonné l’envie d’écrire et ça c’est top. Quand j’ai lu ton dernier article, j’ai eu l’impression de me voir, on est dans une phase similaire, je pense ^^

      Reply
  2. Rachel

    Je pense que tu as raison de t écouter TOI et je suis impatiente de te voir évoluer et t envoler 🙂

    Reply
    • Aemarielle

      Mais tu es un ange tombé du ciel, toi ! <3 Je vais laisser les choses venir comme elles doivent venir, désormais.

      Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Mes 10 fournitures artistiques préférées en 2019 - Aemarielle - […] Pourquoi j’ai vidé mon blog façon Konmari […]

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Pin It on Pinterest

Share This

Partage si tu as aimé

Fais-en profiter tes ami.e.s !