Pause lecture | Shining, Stephen King

par | Août 11, 2020 | Lectures | 2 commentaires

Ça faisait un moment que je voulais découvrir l’œuvre de Stephen King. J’avoue que ma connaissance du sujet se limite aux quelques adaptations cinématographiques de ses romans. J’ai vu Carrie quelques mois auparavant sans être très impressionnée, mais avec le sentiment d’un divertissement pas trop pourri. Comme regarder Grease, mais version horreur. J’ai un peu plus frissonné devant Simetierre (la vieille version, pas le reboot qui fait rire.) et passé de bons moments devant Ça 1 et 2 (pour le groupe des Ratés qui est excellent).

Néanmoins, j’avais toujours l’impression que les films tronquaient des éléments, ce qui est souvent le cas des adaptations. Comme si un univers vachement plus complet attendait d’être découvert ailleurs que dans les films très moyens offerts par Hollywood. Mais j’hésitais à me lancer car je ne suis pas naturellement attirée par l’horreur. Je découvre le genre pour m’ouvrir à d’autres horizons, mais à la base, c’est pas mon truc. La seule lecture horreur que j’ai appréciée, c’était Manitou de Graham Masterton et ça remonte à un paquet d’années.

Un événement m’a fait changer d’avis

Cet été, j’ai eu l’occasion de voir Shining, le film de Stanley Kubrick. Esthétiquement plaisant, mais une vraie déception cinématographique pour moi. J’ai trouvé l’histoire creuse, la folie de Jack amenée à la pelleteuse, les personnages écrits sur un timbre-poste. Je n’ai pas compris comment c’était devenu un film culte, à vrai dire. Et j’ai découvert par hasard que King lui-même avait détesté le film.

Quelques jours plus tard, j’ai acheté un paquet de ces romans. J’ai commencé par les plus emblématiques (à mon sens hein ! Comme dit ma culture de King ne va pas loin ^^) : Carrie, Shining, Ça et Doctor Sleep.

Couverture roman Shining Stephen King

Shining | Le résumé du roman (Le Livre de Poche)

Situé dans les montagnes Rocheuses, L’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux sur la planète. Confort, luxe, volupté…
L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir.
Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny.
Le garçon possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent dans les chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon.
Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée. Ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? Cette vie si étrange qui anime l’hôtel ?Un récit envoûtant porté à l’écran par Stanley Kubrick.

Le Livre de Poche

Mon avis sur le roman

Est-ce que le fait que j’ai dévoré ce livre en quelques soirées suffit à dire que j’ai aimé ? Parce que je dois dire que ce livre m’a réconciliée avec les romans. J’expliquais dans mon article au sujet de Rocambole à quel point la lecture m’était devenue fastidieuse, mais lire Shining s’est révélé fluide et facile. Est-ce le suspense magistralement égrené par King tout au long des pages ? Les personnages, tous très bien traités ? L’atmosphère du bouquin ? Ou peut-être tout à la fois.

J’ai été captivée par la descente aux enfers de Jack alors que le personnage m’avait semblé totalement raté dans le film. Sa relation avec Wendy et Danny, ses tourments intérieurs, tout est mille fois plus intéressant dans le livre. Le seul point de réussite du long-métrage, ce sont les décors qui m’ont accompagnée durant ma lecture. Je voyais l’hôtel du film à chaque page.

Et je dois avouer que j’apprécie le style de King. Une écriture simple, sans chichis, au service de l’histoire et pas l’inverse. Moi qui n’écris plus depuis près d’un an et demi, je ressens une espèce de libération en lisant Stephen King. Ecrire n’a pas à être compliqué, ni prétentieux. Ecrire sert à raconter une histoire. Et bordel, ce gars fait ça très bien.

Aemarielle

Aemarielle

Autrice

Je peins des déesses et des sorcières pour les fans de fantasy à la recherche d’une déco unique. 

En savoir plus

2 Commentaires

  1. Line Jais

    Je suis comme toi : j’ai beaucoup entendu parler de Stephen King, de ses oeuvres, et j’ai surtout vu les adaptations (je n’avais lu qu’un ou deux de ses livres il y a longtemps, donc de très vagues souvenirs).
    Tu m’as fait rire avec ta vision du film ! Il est certainement devenu culte car Kubrick avait (et a toujours) une renommée au sein du monde cinématographique, et Jack Nicholson (bien que je partage ton avis sur le film) réussit drôlement bien à incarner un psychopathe de grande ampleur ! Je pense que, rien qu’à son physique, il peut faire sacrément flipper haha.
    En tout cas, tu m’as donné envie de repartir sur la lecture de Stephen King 🙂

    Réponse
    • Aemarielle

      Oui je partage ton avis sur Nicholson, il a un jeu très inquiétant. Mais je dois avouer que j’ai trouvé l’adaptation « scénaristiquement » assez faiblarde. Ceci dit, c’est totalement subjectif et personnel 🙂
      Là j’ai commencé à lire Ça et je suis déjà embarquée dans le bouquin ^^ Par contre, j’en ai pour un bon moment avec ces deux gros pavés !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This

Partage si tu as aimé

Fais-en profiter tes ami.e.s !