Les enfants du temps (Weathering with you)

by | Jan 16, 2020 | Cinéma, Inspirations créatives | 0 comments

Cette semaine, j’ai eu l’occasion d’aller au cinéma voir Les enfants du temps, le dernier film d’animation de Makoto Shinkai. Ce réalisateur m’avait subjuguée avec son magnifique Your Name – découvert par hasard à la télévision. Je partais donc avec un à priori très positif pour son nouveau long-métrage.

Les enfants du temps – le synopsis

Hodaka a fugué de son île pour aller à Tokyo. Mineur, seul et désargenté dans une ville soumise à un phénomène météorologique incompréhensible, il décroche un boulot pour un rédacteur spécialisé dans les articles sur le paranormal. Celui-ci enquête sur la pluie incessante qui s’abat sur Tokyo depuis des mois et charge Hodaka d’explorer la piste des prêtresses du temps. Il rencontre alors Hina, une jeune fille qui possède le pouvoir de commander au soleil…

La fille-soleil – ou prêtresse du temps

Le film nous explique que les filles-soleil ont le pouvoir de dissiper brièvement les intempéries et de faire revenir le beau temps. Elles tiendraient leur pouvoir du dieu renard Inari. Il existe aussi des filles-pluie, mais ça va, Tokyo n’en a pas franchement besoin actuellement.  Le pouvoir d’Hina est grand ; il lui suffit de prier le ciel pour appeler le soleil et très vite, Hodaka comprend le caractère lucratif de ce don. La météo agit sur le moral des gens, sur le commerce et les gens sont prêts à payer pour qu’on les débarrasse du mauvais temps au moins quelques minutes par jour.

Le bémol que je note dans le film, c’est le côté ultra pur et angélique d’Hina. Elle est dévouée, gentille, douce et discrète, elle s’occupe de son petit frère, travaille et forcément cuisine bien. L’archétype de la « princesse » faite pour être belle et secourue par le héros.
Elle n’agit pas vraiment dans le film, c’est Hodaka qui la prend par la main du début à la fin. C’est un élément qui me dérange un peu, à l’inverse des films de Hayao Miyazaki, où les personnages féminins sont des filles actives et dotées d’esprit d’initiative. 

Tu veux voir une véritable fille-soleil ? Laisse-moi te présenter Amaterasu Amaterasu déesse solaire

Mon avis global sur Les enfants du temps

En dépit du côté un peu nunuche d’Hina, j’ai passé un bon moment au cinéma. On en prend plein les yeux, c’est beau, c’est poétique. Graphiquement, c’est un pur plaisir.
Je dirais seulement que la trame de Les enfants du temps ressemble un peu trop à celle de Your Name : deux ados qui s’aiment et luttent pour se retrouver malgré les obstacles imposés par le destin et les adultes.
Les enfants du temps est à la fois une romance et une fable écologique qui traite des effets du changement climatique et fait peser le poids de nos erreurs passées sur la jeune génération.

Et comme pour Your Name, j’assume un plaisir coupable à écouter la musique de Radwimps dont je ne comprends pas un traître mot, mais qui reste bien accrochée dans la tête ! 

Est-ce que je conseille Les enfants du temps ? Oui, vraiment, il vaut la peine d’être vu. Mais je te recommande davantage de regarder Your Name, dont l’histoire me parait plus étoffée et surprenante.

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Pin It on Pinterest

Share This

Partage si tu as aimé

Fais-en profiter tes ami.e.s !