Illustrations sur commande | L’univers magique de Siècle

par | Juin 18, 2021 | Mes créations artistiques | 2 commentaires

Il y a des illustrations sur commande qui me font particulièrement plaisir, parce que je sais que la personne aime profondément mon travail, connaît mon parcours et arrive toujours avec des idées à la fois poétiques, amusantes et pleines de défis.

En tant qu’artiste indépendante, je mets un point d’honneur à travailler avec des personnes dont l’imaginaire résonne très fort avec le mien.

Quand Siècle a refait son site heartshapedglassestheory, elle m’a sollicitée pour dessiner des icônes qui habilleraient ses différents projets littéraires. Comme je suis fascinée par l’imagination poétique et foisonnante de Siècle, j’ai plongé dans l’aventure avec joie.

J’en ai retiré à la fois beaucoup d’émerveillement et d’expérience professionnelle.

À l’époque de notre première collaboration, je n’avais pas réalisé beaucoup d’illustrations sur commande. Ma cliente principale était Jo Ann von Haff, autrice de romances formidables pour qui je dessinais des portraits de personnages.

J’étais très touchée par la demande de Siècle, mais aussi un peu intimidée : allais-je réussir à créer le style d’images qu’elle désirait ?

Illustrations sur commande

Mon process d’illustrations sur commande

Quand un·e client·e me contacte pour une illustration sur commande, j’ai une routine qui se rode au fil du temps et des expériences :

  • Prise de contact et la présentation du projet (descriptions, thème, ambiance, format etc.) pour m’assurer que je peux accepter la commande. Les demandes se font par le formulaire de contact.
  • Préparation et signature du devis avec paiement de l’acompte une fois qu’on a bien validé ensemble en quoi consistait l’illustration.
  • Etape du « croquis moche », qui consiste à faire un crayonné rapide pour définir la composition
  • Validation client, modifications éventuelles
  • Dessin préparatoire plus joli et plus propre
  • Validation client
  • Discussion sur la palette de couleurs
  • Mise en couleurs et détails
  • Normalement si on a bien suivi le process, ma cliente est contente ! Champagne et petits fours virtuels
  • Paiement du solde de la commande
  • Je prépare l’envoi de l’illustration.

Dans le cas de Siècle, il s’agissait d’envoyer les fichiers numériques pour qu’elle puisse les insérer sur son site. La plupart du temps, il s’agit d’envois postaux en recommandé avec accusé de réception.

Des illustrations sur commande en dehors de ma zone de confort

Mes thèmes de prédilection, ce sont les femmes de la fantasy. Autant dire que les premières icônes que j’ai créées pour Siècle sortaient légèrement de ce cadre.

Siècle écrit des romans aux thèmes très variés. Dans ses souhaits figuraient non pas des portraits de personnages, mais des objets étranges et des animaux adorables. Voilà qui changeait de l’ordinaire !

Le coffret à rubans d’Ivoire (Plein-Ciel)

Comme j’avais lu le début de Plein Ciel, le projet concerné par cette illustration, je n’ai pas eu de mal à imaginer à quoi ressemblait la cassette pleines de rubans magiques de l’héroïne. Quelques indications de Siècle m’ont permis de peindre ce joli coffret habité de rubans à l’allure de serpents.

Illustrations sur commande - le coffre à rubans - Aemarielle

Les panthères endormies (Étoile et Petit Matin)

Ces 2 adorables panthères des neiges m’ont demandé un peu plus d’efforts de représentation car je en connaissais pas du tout le roman Etoile et Petit Matin. Heureusement, j’avais droit à de savoureux extraits envoyés par Siècle pour m’aiguiller dans mon dessin. Chacune de ses petites boules de poils possédait une particularité physique. Et la priorité était de montrer toute la douceur de l’instant.

Illustration sur commande - Etoile et petit matin - Aemarielle

La barque blanche (La demeure des Mah-Haut-Rels)

Concevoir cette embarcation au style elfique et délicat m’a donné du fil à retordre. Je dessine très peu de bateaux, et celui-ci devait dégager une aura de mystère et d’élégance, tout en dévoilant certains objets issus de La demeure des Mah-Haut-Rels. J’ai procédé à plusieurs aller-retours de croquis pour capter l’essence de la barque selon l’idée que s’en faisait Siècle.

La barque blanche - La demeure des Mah-Haut-Rels

Le Chapeau du Mille-miroirs (Nomorgames)

Quand Siècle m’a demandé de créer l’icône associée à Nomorgames, une série aussi déjantée, j’étais aux anges ! Pourtant, concevoir le chapeau du Mille-miroir n’a pas été chose aisée. C’est qu’il est spécial, ce couvre-chef. Son apparence reflète sa magie et je devais prévoir la présence d’objets tout aussi importants dans la composition : une balle de tennis, des myrtilles et des cartes mystérieuses. Quand tu liras cette histoire, tout deviendra clair.

Dans un processus d’illustrations sur commande, ce qui compte, c’est de communiquer en toute franchise avec l’artiste. Siècle n’hésitait pas à me dire si je devais revoir certains éléments, elle m’envoyait le plus d’éléments descriptifs possibles.

Nomorgames - le chapeau - Aemarielle

2 nouvelles illustrations sur commande à créer

Cette année, Siècle a beaucoup écrit et a lancé de nouveaux projets de romans. Elle a très gentiment renouvelé sa collaboration avec moi en me proposant 2 nouvelles idées d’icônes pour son site : un petit singe obsédé par le goût des oranges et un camée contenant le portrait d’une femme-libellule.

Là encore, elle m’a envoyé quelques éléments descriptifs (il tient une peluche de renne dans ses bras, des oranges autour de lui etc.) et quelques paragraphes de son texte pour que je saisisse la personnalité de Saint-Lotus plus facilement.

Saint-lotus et Comédie (Le Cri Soleil)

J’ai tout de suite adoré ce petit singe issu du roman Le cri soleil et le croquis que j’en ai tiré a beaucoup plu à Siècle, particulièrement son regard à la fois mignon et facétieux, ainsi que l’expression de Comédie, la jolie renne.

J’ai modifié la pose à la demande de Siècle afin que la main de Saint Lotus ne cache pas trop la bouille de la peluche et j’ai pu poser le dessin au propre. Cela ne me gêne pas de modifier un peu le dessin pour l’améliorer.

La partie la plus délicate, c’est toujours de conserver le rendu du croquis sur le dessin préparatoire, puis à la peinture. Parfois, on a un croquis génial, mais sa richesse s’envole en reportant le tracé au propre. J’ai fait très attention à bien traiter le regard pour qu’il garde son espièglerie naturelle.

Saint-lotus-le cri soleil

Le camée (Dragonflies (… la plupart du temps))

Autant Siècle avait une idée très claire pour Saint-Lotus, autant le portrait de la femme-libellule dans Dragonflies (… la plupart du temps) n’était pas encore très défini. Il y avait un camée, une femme aux ailes de libellule et voilà !

Mais là, clairement, j’étais dans ma zone de confort alors j’ai testé un premier croquis, qui a beaucoup plu à Siècle et après quelques ajustements et idées supplémentaires (Ah ! Elle tiendrait une araignée dans la main !) je me suis attaquée au morceau le plus compliqué : le camée.

Qu’est-ce que c’est dur de dessiner un joli cadre plein de volutes ! Heureusement, j’ai reçu l’aide providentielle de mon dieu du numérique personnel qui m’a fait un design très sympa sur Illustrator. Ça a changé ma vie !

Dragonflies la plupart du temps

Quelques informations à prévoir si tu souhaites une illustration sur commande

Depuis ma collaboration avec Siècle, j’ai répondu à d’autres commandes personnalisées pour des clientes, notamment Le projet 4 saisons à l’aquarelle, un projet mêlant personnages féminins et décors naturels (mon kif absolu !) et voici quelques éléments fondateurs pour que ton projet se passe bien en tant que client.e :

Prévois du temps. Une illustration demande de la réflexion, des préparatifs, des discussions, beaucoup de travail et surtout de la sérénité. Prévois une marge minimum d’un mois sauf très rares exceptions.

Décris un maximum d’éléments sur ce que tu veux et ne veux pas : ambiance, couleurs, détails.

Donne ton avis franc à chaque étape : si tu vois des choses à corriger, ce n’est pas à la fin du projet qu’il faudra le dire.

Pendant la durée du projet, attends-toi à beaucoup de contacts entre toi et moi. Avec Siècle on passait notre temps à échanger par SMS, j’avais besoin de son avis et elle se montre toujours super réactive, ça permet de gagner du temps.

Pour ma part, je travaille avec Discord, un service de discussion en ligne gratuit et très performant. J’échange souvent avec des clientes par ce biais, on gagne un temps précieux. Et pour celles qui n’ont pas Discord, je crée toujours un dossier Google Drive où je poste mes avancées pour les transmettre par email.

Ça faisait longtemps que je voulais parler de ces illustrations sur commande en collaboration avec la merveilleuse Siècle, mais j’attendais qu’elle ait mis à jour son site avec les avancées de tous ses projets actuels.

J’aime beaucoup raconter les coulisses de mon métier d’illustratrice ; je sais que c’est parfois difficile de franchir le pas et de commander une oeuvre originale alors j’essaye de dédramatiser le processus au maximum pour en faire une expérience unique et amusante pour nous deux.

Je suis à ton écoute pour toute question relative aux illustrations sur commande, n’hésite pas à les poser en commentaire ou à me contacter directement.

Marie-Gaëlle

Marie-Gaëlle

Artiste indépendante - Illustratrice

Je personnalise les murs des fans de fantasy grâce à mes aquarelles peuplées de déesses, de fées et de sorcières.

Soutiens mon travail sur Patreon

En savoir plus

2 Commentaires

  1. Nathalie

    Tu évoques la difficulté de conserver certains aspects du croquis en mettant au propre : mais oui !!! C’est juste fou comme le caractère ou l’humeur d’un personnage, par exemple, peuvent changer… Franchement, une fois dessinés, même au stade croquis, on dirait qu’ils prennent vie et s’amusent à n’en faire qu’à leur tête !

    Réponse
    • Aemarielle

      Ah de toute façon entre le croquis, le dessin au propre et la couleur, le personnage se métamorphose complètement! Et c’est amusant de découvrir le résultat final par rapport au croquis de base. Mais par exemple sur le projet oracle, ça m’a posé des petits soucis quand ma co autrice adorait le regard d’un personnage sur le croquis et qu’elle ne le retrouvait plus dans le dessin travaillé ^^

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This

Partage si tu as aimé

Fais-en profiter tes ami.e.s !