Fæe du Logis ou le songe d’une nuit d’automne | Germain Huc

par | Fév 18, 2022 | Cultiver sa créativité | 3 commentaires

Aujourd’hui, je te propose de découvrir Fæe du Logis ou le songe d’une nuit d’automne, un roman fantastique écrit par Germain Huc.

Ça fait une éternité que je n’ai pas publié d’article lecture sur le blog, tout simplement parce que je me demandais si ça t’intéressait vraiment.

C’est en participant au Défi Briques que j’ai compris le malentendu : j’avais peur que ça ne t’intéresse pas et que personne ne le lise.

Et si c’est le cas, tu zapperas cet article, tout simplement. Moi j’ai envie de l’écrire.

Fæe du logis ou le songe d’une nuit d’automne | Le résumé

De nos jour, plus personne ne croit aux malédictions. 

Plus personne ne peut croire que le suicide de Victor, le père d’Alice, alors qu’elle n’était qu’une enfant, ne soit dû à autre chose qu’uax traumatismes vécus lors de la guerre en ex-Yougoslavie. Plus personne ne peut croire que le mal qui vient à frapper sa mère, Flora, avec laquelle les rapports étaient toujours orageux, ne soit autre chose qu’un affection génétique rare.

Personne, au XXIe siècle, ne croirait que ces faits puissent être reliés entre eux.

Plus personne ne croirait qu’une mystérieuse offense puisse en être à l’origine.

Une offense envers qui, d’ailleurs ?

De nos jours, plus personne ne croit aux êtres féériques.

J’ai eu la chance de remporter un exemplaire du livre de Germain Huc en participant à un concours d’écriture via sa newsletter l’automne dernier. 

Je suis les pérégrinations littéraires de Germain depuis quelques années sur son site et j’aime autant ses valeurs (le refus des réseaux sociaux entre autres pour une communication libre) que le soin qu’il apporte à ses créations.

Ça ne garantissait pas que j’allais apprécier Fæe du Logis (L’auteur me pardonnera d’abréger éhontément le titre, j’espère !) et je mets un point d’honneur à ne pas mentir sur mes ressentis de lecture ici.

Il se trouve que j’ai beaucoup aimé ce roman.

Un superbe objet littéraire

Fæe du Logis, quand je l’ai tenu dans mes mains pour la première fois, m’a séduite par la beauté sobre de sa couverture.

Il s’agit d’un bon gros roman, mis en valeur dans un écrin noir bien rigide avec une maquette très élégante et un joli ruban marque-page. 

faee du logis ou le songe d'une nuit d'automne - couverture

Le roman se déroule dans une famille française quelque peu bourgeoise où l’ambiance n’est pas au beau fixe.

Le suicide de Victor, le père, a laissé des plaies béantes entre la mère et ses filles. Lorsque Flora dévoile la maladie qui la touche, la famille va se rapprocher et en profiter pour sortir un squelette inattendu du placard.

Fæe du Logis se laisse déguster à un rythme un peu lent au début. L’histoire se construit sur plusieurs lignes temporelles, avec parfois des thèmes sombres, comme les maladies, la dépression, la guerre et ses traumatismes.

Les rouages d’une malédiction mystérieuses se mettent en place au fil des chapitres et nous laissent découvrir le poids des promesses non tenues.

Fæe du Logis est un savant mélange de mythologie féérique et de thèmes résolument modernes. Des lecteurs avides d’action risquent de ne pas y trouver leur compte, mais les adeptes d’ambiances pesantes et de créatures légendaires apprécieront la description des êtres fées.

Tu connais ma fascination pour le monde des fées et des nymphes, je ne pouvais qu’être charmée.

Richesse de l’histoire et de l’écriture

Germain Huc utilise une plume riche, avec un goût pour les descriptions soignées. J’ai trouvé que cela se mariait bien avec le thème et l’ambiance de l’histoire. Les jolies illustrations distillées à chaque parties contribuent à rendre le voyage encore plus immersif. 

J’avais l’impression de lire un livre très ancien, avec peut-être des formules magiques à ne pas prononcer à haute voix. En dépit de quelques passages qui m’ont moins parlé, j’ai passé un agréable moment en compagnie d’Alice, Flora, Martin et Eléonore. 

Pour te procurer Fæe du Logis ou le songe d’une nuit d’automne, je t’invite à découvrir Le Nid du Serpent à Plumes où Germain raconte ses pérégrinations d’auteur indépendant.

Je te recommande vivement de rejoindre sa newsletter par la même occasion ; elle est rare, mais toujours passionnante.

Ces articles devraient te plaire :

Comment construire une audience autour de son art

Comment construire une audience autour de son art

Construire une audience autour de ses créations est indispensable pour les artistes. Le web est un outil fabuleux pour ça, à condition de savoir comment l’utiliser. Dans cet article, je t’explique les étapes importantes pour bâtir une audience engagée qui aime ton art et voudra se l’offrir. Je ne dis pas que c’est facile, mais c’est tellement gratifiant !

lire plus
Comment utiliser le fluide de masquage

Comment utiliser le fluide de masquage

Je te propose de découvrir comment utiliser le fluide de masquage dans tes aquarelles sans déchirer ton papier ni t’énerver en essayent de sauver tes pinceaux après l’avoir appliqué. Le fluide de masquage est un super outil pour les aquarellistes, mais il nécessite une bonne prise en main et du matériel spécifique.

lire plus
Marie-Gaëlle

Marie-Gaëlle

Artiste indépendante - Illustratrice

Je personnalise les murs des fans de fantasy grâce à mes aquarelles peuplées de déesses, de fées et de sorcières.

Soutiens mon travail sur Patreon

En savoir plus

3 Commentaires

    • Aemarielle

      A mon échelle, j’espère donner envie aux gens de le découvrir, Germain fait partie des auteurs indé qui soignent leurs publications et proposent de très belles choses, un peu comme une certaine Nathalie B. 🙂

      Réponse
  1. Germain Huc

    Merci de cet article !

    Il me touche beaucoup. Nous avons la même passion pour les fées et je pensais bien que tu pourrais aimer cette ambiance, je suis heureux de lire que ce fut le cas.

    Le mythe central de beaucoup de légendes concernant le Petit Peuple est sa relation complexe avec les humains (comme tu l’as également interprété dans ton antépénultième article) et Fæe du Logis (tu es pardonnée sur le raccourcissement du titre) est une tentative pour décrire ce que pourrait être ce thème à l’époque contemporaine.

    Quant aux formules magiques, j’y travaille, mais pour l’instant, elles ne sont pas aussi efficaces que prévu 😀

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This

Partage si tu as aimé

Fais-en profiter tes ami.e.s !