Disclaimer: ceci n’est pas un article clé en main avec une liste de réponses toutes prêtes. C’est le fruit de mes questionnements sur le plaisir d’écrire et il évoluera certainement au fil de mes apprentissages.

Aemarielle

Ces derniers temps, j’ai eu beaucoup de mal à me poser devant mon blog pour écrire. J’ouvre mon éditeur, je respire, j’étire mes doigts et rien. Le blanc. Je crée des brouillons, je note des titres, mais en revenant dessus, je tique : rien ne m’inspire.

— Reviens dessus plus tard, ça ira mieux, me dis-je.
Tiens, si je cherchais des articles inspirants pour m’aider ?

Après un plongeon dans l’océan des épingles Pinterest, je m’y remets. Mais chaque fois, le phénomène se reproduit. Que dire ? Quel thème aborder de façon « smart » et originale pour procurer à mes lecteurices le contenu passionnant qu’ils sont en droit d’espérer en échange de leur attention ?

Et puis qui le lira de toute façon ? Et puis je sais pas quoi raconter d’intéressant.Comment retrouver plaisir à écrire sur son blog

Quand trop de théorie tue l’inspiration

Revenons à mon objectif de départ. Je veux devenir artiste à temps plein, vivre de mes créations, et pour cela, il vaudrait mieux que les gens puissent me trouver et voir ce que je propose. Un site solide est un indispensable. J’ai donc commencé par de la recherche. J’ai lu des blogs, regardé des vidéos sur Youtube, observé ce que font les autres. Les bases, je les connais. Je sais qu’il est important d’être soi, mais de penser SEO, mots-clés, de prendre de belles photos, et surtout : apporter de la valeur.

Parfait.

Et une fois que je sais tout ça, je fais quoi ?

C’est quoi de la valeur ?

Après une semaine de recherche « procrastinatoire » dans les méandres de Pinterest, une version résumée du terme valeur correspondrait à :

Problème – besoin – solution (technique de vente niveau maternelle)

Le commercial compétent discute avec son client, lui pose des questions, soulève un problème, découvre un besoin et apporte une solution. Si tout se passe comme il veut, il vend. Sinon, le client « va réfléchir » (spoiler: il ne reviendra jamais). Le grand internet regorge de blogs qui vont m’expliquer pourquoi c’est important de connaître sa cible, créer une landing page, de growing ma mailing list, de créer des appels à l’action, d’optimiser mes épingles pour Pinterest et surtout de créer une formation en ligne pour générer des revenus passifs sur mon blog.

Euh non, ce ne sont pas les articles que je lis ^^

Je vais être honnête : je dévore un nombre incalculable de ce genre d’articles. Pourquoi je m’inflige ça ? Parce que je prends mon activité à cœur. Je veux vous offrir un contenu sympa, échanger avec vous, mais encore faut-il que vous me distinguiez dans la masse de créateurs de contenus. Voilà pourquoi je me forme et pourquoi je cherche des articles sur le sujet.

Sauf qu’ils ne répondent pas à ma problématique : j’écris des textes, je crée des illustrations, je baigne dans un univers et j’ai envie de rassembler des personnes qui partagent mes centres d’intérêts, mes valeurs. Et s’ielles ont envie d’acquérir mes dessins, c’est encore plus cool. Alors oui, je veux des clients (il faut bien vivre, ma bonne dame!), mais pas uniquement.

Et non, je n’ai pas envie de créer des formations en ligne sur l’art de tenir son crayon ou de gérer une composition juste pour enrichir ma mailing list. Et surtout, j’ai très peu de conseils à donner sur le plan technique.

Je n’ai pas non plus envie de rédiger des articles en mode liste : 6 conseils pour ceci, 10 erreurs à ne pas faire, les 25 règles pour bien écrire sur ton blog, les 10 fournitures essentielles pour commencer le dessin.

Je ne suis pas une commerciale, je suis une artiiiiste, moa !

Partiellement faux.

En choisissant de devenir artiste professionnelle, j’ai créé une entreprise individuelle. J’ai donc mis un pied dans l’entreprenariat et de ce fait, mon travail ne peut pas se cantonner à créer. Même si je dessine 8 heures par jour, si personne ne me voit, je vais vite faire face à un problème qu’on appelle l’argent. J’ai donc besoin de ressources qui soient adaptées aux
artistes-auteurs et pas aux coachs, rédacteurs web ou community managers freelance.

Mais ne pas détenir ces ressources ne veut pas dire que je ne peux pas expérimenter en attendant. Alors qu’est-ce qui bloque ?

Le perfectionnisme

Toujours le bon vieux perfectionnisme. Nan, mais je vais attendre, chercher encore, je vais bien finir par trouver l’article magique, la recette pour bien communiquer en tant qu’artiste. Et là, j’écrirai mes supers articles trop bien calibrés pour le SEO (il faudra que je vous parle de Yoast SEO, ma Némésis !) et je les partagerai sur les réseaux sociaux avec des visuels au top ! Et la vie sera parfaite, le trafic de mon site explosera comme jamais et les ventes afflueront.

Ou alors, je pourrais juste arrêter de me remplir la tête de conseils et juste écrire ce qui me fait vibrer. Commencer maintenant, même si mon blog n’est pas encore parfaitement à l’image que je souhaite, créer mes propres ressources, partir en quête d’infos et les partager. Faire des erreurs, les corriger, accepter que développer une communauté prend du temps et des efforts. Et surtout : ne pas me décourager.

Mes actions immédiates :

  • Ecrire cet article !

  • Poster cet article et ne pas l’oublier dans mes brouillons

Mes actions en cours :

  • Créer mon identité visuelle

  • Créer mon portfolio pour l’emmener aux Imaginales avec moi

Je vais créer J’ai créé une nouvelle catégorie pour le blog qui s’appelle L’Artiste entrepreneuse. J’y partagerai mes trouvailles, mes expériences et des ressources pour les artistes qui veulent développer leur activité sereinement.

Et vous ? Quel est votre rapport avec votre blog ? Vous l’aimez, vous le détestez ? Vous l’avez abandonné ?

Merci infiniment pour votre visite. Je suis Aemarielle, artiste strasbourgeoise distillatrice de nectar de fantasy. Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux. Et si vous souhaitez soutenir mon travail, vous pouvez devenir un de mes mécènes sur Patreon en cliquant sur le bouton juste en dessous !

Become a Patron!

Je dessine de la fantasy au féminin et j’aspire à en faire mon métier.

Libre comme l’art est mon mantra – et le nom de ma newsletter, qu’elle est bien. Abonne-toi !

Aemarielle

Rédac'chef et artiste

Pin It on Pinterest

Share This