Récap’ du mois de janvier 2018

Plutôt que de préparer un gros bilan en fin d’année, j’ai décidé de le faire petit à petit, chaque mois, histoire de suivre ce que je fais de bien et ce que je peux améliorer par rapport à mon programme prévisionnel. Pour le mois de janvier, j’ai pas mal de points de satisfaction et quelques petits ratés.

D’abord, ze fail :

Côté lecture, c’est vraiment faiblard. J’ai eu du mal à me plonger dans des textes ce mois-ci. J’ai quand même lu Reine des Batailles et le Faucon Éternel de David Gemmell, même si ce ne sont clairement pas ces romans que je recommanderais à qui veut découvrir cet auteur. Je me suis un peu ennuyée et je pense que ça a freiné mes envies de lecture.

J’ai tout de même commencé un recueil de nouvelles, Dangerous Women, et ai beaucoup aimé la première, Desperada, par Joe Abercrombie. J’apprécie le style sec et direct de l’auteur qui cadre parfaitement avec cette ambiance Western. La deuxième, Cocktail explosif, par Jim Butcher, se lit très bien aussi, malheureusement, elle semble issue d’une série Urban Fantasy qui m’est totalement inconnue, Les Dossiers Dresden, du coup je me suis sentie un peu larguée par certaines références. C’est là que je constate mes lacunes côté culture SFF. Manifestement, j’ai du retard à rattraper sur des sagas archi connues.

Ce qui se passe tranquillou:

Le cinéma

On essaye d’aller voir 4 films par mois. Pour janvier, ça aura été 3, mais 3 moments sympas.

D’abord, Jumanji, pour lequel nous partions sans rien attendre de plus qu’un nanar avec Dwayne Johnson dedans, mais qui nous a fait rire à nous décrocher la mâchoire. Plein de références très bien fichues autour des jeux vidéos et un humour très léger. Rien à redire, ce film fait son boulot.

Star Wars 8 nous a aussi bien plu. Déjà, moi, n’en déplaise aux fans de la première heure, j’ai aimé le 7, du coup le 8 s’est trouvé dans la continuité. L’histoire ne casse pas 3 pattes à un canard, hein, on est d’accord, mais j’ai pas vu passer le film, et l’évolution de Luke m’a vraiment plu.

The Greatest Showman, autour des débuts du cirque Barnum. Un film musical ultra pêchu avec des chansons qui vous restent dans la tête, des scènes de danse très très impressionnantes et une bonne humeur contagieuse. Un peu de guimauve, sans trop, je suis sortie de là avec la banane et toute reboostée moralement.

Le Cycle du Dieu Noir

Chaque vendredi depuis le début de l’année, je publie sur le blog un chapitre de ma série. On ne peut pas dire que ce soit un méga succès pour le moment. Je culmine à une trentaine de vues sur le premier chapitre et le score s’érode à chaque publication. Merci aux quelques copines qui ont laissé un commentaire jusqu’ici, ça me fait plaisir ! Bien sûr, j’aimerais davantage de réactions, mais c’est la vie, tout est affaire de patience et de persévérance. Je publie surtout pour le plaisir et pour me pousser à montrer ce que je fais. C’est tout ce qui importe.

L’écriture:

J’ai repris un essai de nouvelle pour en faire un petit roman pulp sans prétention, hommage à mes années passées sur le campus de Strasbourg et au jeu de rôle. J’écris petit à petit, je me donne l’année pour l’écrire, sans forcer. En effet, je me réserve du temps pour des projets professionnels importants.

Le sport:

Je me suis mise au running le 1er janvier et je cours tous les dimanches sans faute, en augmentant la durée à chaque séance. Je ne pensais pas aimer ça, mais finalement, je trouve ça génial. Je finis chaque course plus remontée que jamais, je suis plus concentrée sur mes projets depuis que je vide ma tête des pensées parasites en courant. Je suis loin d’être performante, je cours au rythme d’un escargot, mais monsieur et moi allons plus loin chaque dimanche et c’est cool.

Les trucs totalement exaltants

Je prépare un bilan de compétences histoire de me situer professionnellement à l’approche de la quarantaine et revoir mes valeurs, mes souhaits et mes attentes.

Je me suis également inscrite auprès de l’URSSAF en tant qu’artiste. Oui, je suis désormais une indé ! Me reste à gérer la paperasse qui me tombe dessus en même temps que mon numéro siret et le tour sera joué ! Ce n’était pas prévu au programme, je l’avoue, mais j’ai reçu une commande d’une amie autrice dont j’aime l’univers et la plume. Elle m’a commandé des portraits de certains personnages et je me suis dit que c’était peut-être le moment de surpasser le syndrome de l’imposteur. Je suis à la fois très heureuse et totalement anxieuse de voir si ça peut donner quelque chose d’intéressant au-delà de cette commande. Mon cerveau est en ébullition créative ces jours–ci ! Si vous voyez des changements sur les réseaux sociaux, c’est normal. Comme dirait Florie sur le temps conte, je vais commencer à raconter une nouvelle histoire 🙂 

Voilà pour aujourd’hui, ça fait déjà pas mal de choses pour un mois, non?


16 thoughts on “Récap’ du mois de janvier 2018”

  1. Coucou!
    Déjà, j’aime beaucoup l’idée du bilan mensuel, c’est chouette!
    Toutes mes félicitations pour le running !
    Pour le blog, à mon avis, ce n’est pas la bonne plateforme pour diffuser des textes longs (je m’en suis aperçue du temps où j’avais un blog sur Citara).
    Des articles, de courts extraits, des « avant/après », des… bilans ;), ça plait aux Internautes mais lorsqu’ils surfent sur le net, ills sont rarement dans l’humeur (ou parfois n’ont pas le temps) de « lire une histoire ».
    Enfin, ce n’est que mon avis, hein.
    Moi, quoi que tu publieras, je viendrai te lire, parce qu’ici, tout est fluide et harmonieux. Comme toi et tes récits. ❤
    Bisous.

    1. Tu es un ange, Nath, j’espère que tu le sais ! Merci pour ton passage et pour ton avis. Je te rejoins, je pense que les gens cherchent des lectures plus légères et plus courtes sur les blogs, mais je tente quand même ma chance, parce que je suis dans l’écriture plaisir avant tout.

  2. Super ce petit bilan! Je trouve que c’est une bonne idée pour faire le point chaque mois et voir comment les choses évoluent en effet…

    Pour la lecture, je me demande en effet si ça ne ralentit pas le rythme quand on tombe sur un livre qui nous emballe moyen. J’ai passé presque un mois sur le même livre en janvier, qui était sympa, mais qui ne m’a pas transcendée au point de vouloir à tout prix savoir la suite, et ça ralentit le rythme en effet. J’en arrive à me dire que si un livre ne plaît pas, peut-être qu’il vaut mieux arrêter et passer à quelque chose de plus passionnant? En tout cas, deux livres dans le mois c’est déjà pas mal vu toutes les autres choses que tu as faites !

    Pour la publication du Dieu Noir, tu avais arrêté Wattpad? Pour le coup, la plateforme me paraissait adaptée à la publication de fiction dans le sens où les gens se connectent dessus pour lire des histoires (je le faisais sur ma tablette par exemple), là où comme dit Nathalie, on va plutôt sur un blog pour lire quelque chose de court, comme des news, des bilans, des « behind the scenes »… Enfin ça dépend de ton objectif avec cette publication : si ça te motive de commencer par le partager sur ton blog, c’est l’essentiel!

    Et super pour ta création d’entreprise individuelle, c’est une super étape ! Du coup c’est pour faire du travail d’illustration? C’est vraiment un beau projet je trouve, et tordons le cou à ce syndrome de l’imposteur (même s’il devient un vieil ami avec le temps ^^) !

    1. Coucou Florie et merci de ton passage! Oui, j’ai un peu laissé tomber le bouquin avant la toute fin, mais pas assez tôt pour me motiver à en entamer un autre. Je crois aussi au pouvoir démotivateur du pavé. Je me rends compte que j’ai surtout beaucoup d’énormes romans et que j’ai peut-être besoin d’un texte plus facile à lire et d’une taille plus rassurante.
      Pour Wattpad, j’ai arrêté depuis un bon moment et ça ne me manque pas. Quand je fais le compte, j’avais presque autant de vraies lectures là-bas qu’ici. Je dis vraies lectures car sur Wattpad, tu peux avoir soudain des rafales de votes sur tous tes chapitres alors que tu sais qu’il est impossible que la personne ait tout lu aussi vite. En plus, mon approche minimaliste me souffle de ne plus m’éparpiller sur 36 supports, donc le blog me convient bien au final 🙂
      Et pour l’étape artiste franchie, croisons les doigts ! J’ai surtout envie de réaliser mes propres créations et de voir si elles trouvent un public. Je réponds à quelques commandes pour l’instant, par plaisir, mais j’ai surtout envie de créer ce qui me trotte dans la tête. Et oui, sus au syndrome de l’imposteur !!! ^^

  3. \o/ pour ce bilan.
    Je ne lis plus qu’avant dormir, et je ne prends ni ordi ni téléphone au lit, donc la publication sur le blog est un peu compliquée de ce point de vue là. Mais quand j’aurai terminé ma mission en cours, je me lance, tu es dans mes favoris. 🙂

    1. Ma chère Jo Ann, ne t’inquiète surtout pas. J’ai suivi ta routine nocturne sur Insta, donc je sais tes contraintes et je ne veux pas que tu te sentes forcée à quoi que ce soit. Je suis très flattée que tu prévoies de lire ma petite histoire, mais prend tout ton temps. <3

  4. C’est déjà pas mal comme bilan ! (Je dois écrire le mien ce soir, il sera pas aussi bon, je crois xD).
    Et félicitation pour ton passage au statut d’artiste, donc ! <3

    1. Bah, bon ou pas, je le lirai avec plaisir et je suis sûre que tu as fait plein de choses ! Merci pour les félicitations, reste plus qu’à y aller maintenant ! ^^

  5. Je repasserai, je voulais juste te dire que je n’ai pas encore eu le temps de m’atteler à ta série mais que c’est en to-do, donc tu auras bientôt une vue de plus ! 😉

    J’adore ce type d’article de récap’, c’est génial pour pécher des idées (je note pour The greatest showman, qui n’avait pas du tout attiré mon attention ^^).

    1. Merci beaucoup Roanne, et surtout fais ça si tu as le temps et l’envie. Mon article n’était pas une plainte du tout ^^
      Si tu as l’occasion et que tu veux sortir du ciné de bonne humeur, essaye The Greatest Showman, oui! Je dois avouer que je fais partie des rares à avoir carrément détesté La La Land, alors j’avais un peu peur de retourner voir un film musical, mais je n’ai pas du tout regretté.

      1. Quand tu dis que c’est musical, tu veux dire que c’est vraiment une comédie musicale ? (parce que dans ce cas, il vaut peut-être mieux que je m’abstienne, je n’ai pas été voir La La Land et ce n’est pas innocent ^^)
        T’inquiète, je ne me forcerai pas pour ton roman, j’ai tellement bavé sur tes illustrations que je veux découvrir ton univers.
        Ce serai un peu une sorte de détente hebdo (un épisode sous la forme d’un chapitre / semaine, pour moi, c’est parfait !).

        1. Alors oui, c’est une vraie comédie musicale et ça chante d’entrée de jeu, faut le savoir. Bon, moi j’ai une faiblesse coupable pour ce genre de films, du coup ça ne m’a pas du tout dérangée. Mais franchement, les chansons sont sympas et les danses sont bluffantes. Hugh Jackman et Zac Efron sont très très bons (et c’est pas mes acteurs préférés à la base ^^) donc je dirais que ça vaut le coup d’œil. Mais en cas d’allergie avérée aux comédies musicales, mieux vaut s’abstenir en effet.

        1. Aah, je me sens moins seule, soudain ! Pourtant j’avais super envie de le voir et j’ai été complètement atterrée par le message général du film et le côté très prétentieux des personnages;

          1. Moi, malgré la superbe réalisation, je n’ai pas pu dépasser le côté factice des chants et des danses. Et pourtant j’adore les comédies musicales ! Là, je ne sais pas, ça faisait too much… 🙁

          2. Tu me rassures, je ne voyais que des commentaires hyper enthousiastes, je me sentais en décalage, même si Steph partageait mon opinion, c’était déjà ça ^^

Laisser un commentaire