Inktober 2017 | partie 1

Après 3 petites semaines de silence radio, je me suis dit que ce serait peut-être bien de passer vous dire bonjour sur le blog, au moins pour vous donner des nouvelles. La raison de mon absence ici est toute simple et s’appelle Inktober…

Certains ici connaissent déjà ce défi annuel qui précède le NaNoWriMo et occupe les illustrateurs pros et amateurs du monde entier pendant tout le mois d’octobre. Pour les autres, sachez qu’il s’agit d’un défi tout à fait bon enfant qui consiste à partager chaque jour un dessin fait à l’aide d’outils traditionnels, notamment l’encre (ink, tout ça) sous toutes ses déclinaisons : stylos bille, plume, pinceaux, marqueurs etc.

On peut suivre les thèmes proposés par la page officielle Inktober ou suivre ses thèmes personnels, c’est au choix. L’essentiel est de participer et de s’amuser en dessinant. Et surtout, l’objectif est de maintenir une activité créative régulière, sans crainte de montrer ce qu’on a fait.

Autant dire que dessiner chaque jour avec une échéance vous force à lâcher prise côté perfectionnisme. C’est sur cet aspect-là que j’aime Inktober. Mes dessins ne sont pas tous réussis, ils sont loin d’être parfaits, mais à chaque fois, j’explore une technique ou un outil différent, je me teste sur des exercices difficiles pour moi : dessiner des décors, des personnages masculins, des animaux et c’est fun. En bonus, j’essaye de ne dessiner que d’imagination, sans utiliser de références photos pour m’inspirer. Pas facile, mais la communauté des participants est vraiment un soutien important. On se sent entouré, soutenu dans l’expérience. Et que dire du plaisir d’assister à cette explosion quotidienne d’expression artistique !

Je me suis aussi fixée une autre contrainte dans mon challenge cette année : utiliser le matériel que j’ai déjà et ne rien acheter dont je n’aie pas absolument besoin. Pas de nouveau stylo, pas de carnets de dessins supplémentaire, rien ! Et je suis contente, car j’ai éclusé pas mal de choses qui encombraient mes tiroirs depuis des années parfois, notamment des blocs de papiers dont je ne me servais jamais. J’ai aussi lâché l’idée de n’utilise qu’un seul support pendant tout le challenge. Jusqu’ici, je faisais mes Inktober dans un carnet spécial, choisi pour l’occasion. Cette année, dès le premier dessin, j’ai compris que ça ne m’irait pas. J’avais récupéré un carnet kraft A5 déjà commencé pour lui donner une deuxième vie, mais le format ne me convient plus. Je réalise que j’ai besoin de place, même si je n’utilise pas forcément toute la feuille. Donc, place aux feuilles A4 ! Si on doit faire 31 dessins, autant les faire sur un support qui nous plait !

Assez papoté, que diriez-vous de voir les 16 premiers dessins ?

Le thème de cette année pour moi et pour Steph est la mythologie Grecque. Pleine d’histoires sombres et de héros tour à tour grandioses ou pathétiques, c’est une source d’inspiration constante pour nous !

Jour 1 Lieu mythique : le Styx
Jour 2 : Malédiction
La pauvre Méduse, violée par Poséidon dans le temple d’Athéna, se voit maudite par la déesse et changée en monstre
Jour 3 : Forge
Héphaïstos, peinard dans son atelier
Jour 4 : Voyage
Icare ne fera pas un long voyage s’il flirte avec le soleil
Jour 5: Art et création
Orphée, l’un des plus grands poètes et musiciens des légendes
Jour 6 Monstre
Un cerbère à l’allure plutôt mignonne ^^
Jour 7 : Mon héros
Le petit Herakles fait la fierté et la terreur de sa maman en tuant les serpents envoyés par Héra pour l’éliminer
Jour 8: Amour maudit
La triste de fin de Callisto, séduite par Zeus qui avait pris l’apparence d’Artemis. Enceinte, elle fut changée en ourse par la déesse qui envoya ses nymphes à sa poursuite. Se sentant coupable, Zeus la changea en la constellation de la Grande Ourse
Jour 9 : Olympe
Me suis pas trop foulée pour celui-là question idée ^^
Jour 10 : Temple
Un petit essai architectural de tête
Jour 11: Défi
Arachné aurait dû s’abstenir de défier Athéna au concours de tissage. A égalité avec une mortelle, la déesse détruisit l’oeuvre de sa rivale, qui de désespoir, se pendit. Athéna en fit une araignée condamnée à tisser sa toile éternellement
Jour 12: Naissance
Où je me suis amusée avec Aphrodite à l’encre bleue et or
Jour 13: Chasse
Hercule et le (petit) sangler d’Erymanthe
Jour 14: Enfers
J’avoue j’avais envie de reprendre le numéro 1 sur papier aquarelle ^^
Jour 15 : Oracle
Cassandre ne peut empêcher la destruction de sa cité, malgré le don de prédiction offert par Apollon. en effet, le dieu lui avait offert en échange de ses faveurs; l’ayant repoussé, elle se vit maudire par le dieu furieux et condamnée à n’être jamais crue.
Jour 16: Défaite
Achille contre Hector

Voilà, j’espère que ça vous aura plu et que j’aurai le courage d’en faire encore 15 d’affilée !

Bonne semaine à tous !

 


4 thoughts on “Inktober 2017 | partie 1”

  1. Tu as réalisé chaque dessin en une seule journée ? Mazette… tu as vraiment un don. Un talent à cultiver ! Tes dessins sont magnifiques. J’adore la mythologie grecque, alors je suis doublement comblée. On te sent plus à l’aise avec certains outils, certains dessins sont plus travaillés et d’autre plus sobres (Orphée en jour 5 manque peut-être d’un petit quelque chose), mais pour beaucoup ils sont vraiment vibrants. De vie et d’émotions. Les noir et blanc surtout, (forge, chasse, défaite pour n’en citer quelques uns). J’aime beaucoup ton cerbère. mais certains en couleur sont particulièrement réussis aussi comme Naissance ou Défi 🙂 Je préfère ton Styx du jour un que le dernier, mais c’est vraiment une question de goût. Toujours eu du mal avec l’aquarelle.

    En tout cas félicitations. Cela valait le coup d’attendre trois semaines 🙂

    1. Merci beaucoup Ellie ! Oui, chaque dessin m’a pris entre 1h à 2h par jour, c’est le principe du inktober. Je suis ravie qu’ils te plaisent, même si certains sont plus réussis que d’autres. C’est un moyen de lâcher-prise et de publier, quelles que soient mes craintes 🙂

  2. J’ai manqué de temps pour aller sur Instagram, ce qui fait que j’ai du retard à rattraper ! 😉
    J’espère avoir la possibilité de profiter un peu du 1er novembre pour ça.

    Tes illustrations et la thématique choisie sont magnifique, je n’ai pas envie de passer à côté.

Laisser un commentaire